Madagascar : un riche pays …….pauvre

 

L’allée des baobabs à Monrondava

Ile rouge de latérite, mais aussi verte de ses forêts tropicales peuplées de lémuriens, montagneuse au centre et au nord où culmine le Maromokotro à 2 876 mètres, abondamment arrosée au nord et sur sa côte est, savanes à perte de vue à l’ouest et quasi désertique à l’extrême sud, bordée par 4 828 km de côtes, Madagascar, 4e plus grande île du Monde, étire ses 587 000 km2 (superficie de la France et du Bénélux réunis) entre le canal du Mozambique, qui l’éloigne de 400 km du continent africain, et l’Océan Indien.

Contraste également de ses 18 ethnies différentes et ses 25 millions d’habitants, mélange au fil des siècles, de races d’origine asiatique et africaine. La langue malgache est d’ailleurs d’origine indo-mélanésienne.

C’est cette terre de contrastes, qui a conquis le Père Pedro dès qu’il mit le pied sur l’île au début des années 1970, puis quand il y revint à Vangaindrano, sur la côte sud-est, puis à Antanarivo, la capitale, autrefois Tananarive.

Ancienne monarchie qui réussit, au XVIIIème siècle, sous le règne de Ramada I, l’unification de plusieurs royaumes locaux, Madagascar devint colonie française de 1896 à 1960, date à laquelle elle obtint son autonomie (le 26 juin, date de la fête nationale). Aujourd’hui démocratie parlementaire à caractère présidentiel, la République de Madagascar connaît une stabilité toujours relative, et une situation économique difficile.

Le peuple malgache est donc confronté, dans sa grande majorité, à des difficultés quotidiennes où l’auto subsistance est bien souvent de règle, en particulier en dehors des villes principales. Environ 75% des malgaches vivent en dessous du seuil de pauvreté, le revenu par habitant tourne autour de 1€ par jour et 6% seulement des ménages disposent de l’eau courante.

A cause de l’éloignement notamment en brousse, seule une moitié des enfants sont scolarisés.

L’espérance de vie tourne autour de 53 ans, et 159 enfants pour 1000 meurent avant l’âge de 5 ans . 1/3 des femmes ont un enfant avant 18 ans.

Madagascar pointe dans le peloton de queue des pays les moins développés,(5ème rang ) raison pour laquelle de nombreux organismes d’aide au développement et d’ONG s’investissent aux côtés de ceux, déjà présents de longue date.

Vous qui vous rendrez sur « L’Ile Rouge », vous serez enchantés par ses merveilleux paysages, ses côtes à perte de vue, ses forêts luxuriantes refuge de chauves souris géantes et des lémuriens. Cependant ces espèces sont menacées par la déforestation qui détruit leur habitat mais est souvent la seule source d’énergie accessible aux habitants .

 

Vous rencontrerez aussi ce peuple chaleureux pour lequel la musique et le chant sont souvent le remède à une souffrance devenue le quotidien.
Et si vous passez par  » Tana « , ne manquez pas une messe à Akamasoa, là bas, sur les hauteurs de la capitale. Laissez vous porter par le chant des ces milliers d’enfants, laissez vous envoûter par leurs sourires et leur regard plein de joie, serrez ces mains qui se tendent.

Ils ont besoin de votre aide, évidemment, mais ils ont, avant tout, besoin de sentir qu’on les aime.

 

 

Sites Internet Utiles