Akamasoa

Akamasoa signifie en malgache « Les bons amis  » . C’est le nom de la structure associative fondée par Père Pedro en 1989 lorsqu’il découvre l’enfer que constitue la décharge de Tananarive dans laquelle vivent au milieu des ordures de toute nature , des rats et des cochons, et dans une insalubrité totale plus de 400 familles .

L’urgence commande de les sortir de là. Il s’agit de les convaincre qu’un autre avenir est possible pour eux et pour leurs enfants. Il s’agit de leur redonner confiance en la vie , de les rendre acteur de leur propre prise en charge , en un mot leur rendre leur dignité. Père Pedro leur propose donc de créer un mouvement reposant sur trois piliers : le travail,, la scolarisation des enfants; la discipline commune qui sera concrétisée par une Dina ( sorte de charte collective de vie en société )

Ainsi commence l’extraordinaire « odyssée » d’Akamasoa qui fera de ce lieu de désespérance une oasis . Ayant réunis quelques étudiants et quelques fonds tous se mettent au travail .

Aujourd’hui c’est plus de 25000 personnes qui ont trouvé un logement décent. 22 villages ont été construits comprenant 3500 maisons en dur avec leurs infrastructures ( routes pavées, caniveaux, latrines; murs de soutènement) , des terrains de sport et 2 …..cimetières.

Les 27 établissements scolaires accueillent 16000 enfants; scolarisés de la maternelle jusqu’au lycée et l’université. Le repas de midi est servi aux 8000 enfants du primaire .

Akamasoa emploie aujourd’hui 3200 personnes dont 700 à la carrière, mais aussi dans ses ateliers de menuiserie , broderie , métallerie. Une équipe de 600 enseignants et de 450 collaborateurs entoure Père Pedro . Beaucoup d’entre eux sont issus de la décharge.

 

Voir le rapport d’activité d’Akamasoa 2020 ici .

 

 

Dans l’enfer de la décharge …

L’école et la cantine :

aujourd’hui 16000 enfants sont scolarisés de la maternelle jusqu’au Lycée et maintenant à l’université . Tous les élèves du primaire reçoivent au moins le repas de midi.

La messe du dimanche …une fête !!!

Elle réunit dans le gymnase qui sert d’église pour la circonstance ; 7 à 8000 personnes qui chantent et qui dansent . Certains n’y verront qu’un spectacle . Mais c’est l’âme du peuple d’Akamasoa qui exulte pour rendre grâce .

 

Vidéos reportage sur Akamasoa

 

 

Reportage d’un média malgache ( 24/24 . MG ) sur la cité de l’Espérance : ici

 

Interview de Père Pedro sur KTO : ici

 

Documentaire de la Communauté du Chemin Neuf sur Akamasoa : ici

 

Visite du Pape François à Akamasoa en Septembre 2019 : ici