“Résiste” . Nouveau livre de Père Pedro

En collaboration avec Pierre Lunel , Père Pedro nous livre dans cet ouvrage ce qu’est son combat quotidien et sa conviction de l’impérieuse nécessité de résister .

Résister au découragement devant les difficultés .

Résister à l’injustice faite à des enfants qui ont faim.

Résister à l’égoïsme des nantis qui ne veulent pas partager

Résister aux puissants de ce monde qui abandonnent leur peuple ou les précipitent dans la guerre .

Résister à la facilité et à, la désespérance .

Une ode à l’amour et l’espoir !!

Editions du Rocher

A Saint Etienne : La marche pour Maud 2022

Comme chaque année; et fidèle à son engagement la Fondation Maud Lieux organise sa 13ème Marche pour Maud afin de récolter des fonds pour soutenir l’action de Père Pedro à Madagascar.

Rendez vous le Samedi 3 Décembre à 9h30 au Portail Rouge en face du restaurant “La Maison” ;  pour la 13ème Marche pour Maud. Les parcours sont identiques à ceux proposés lors des années précédentes. 

Nous nous retrouverons à la salle la Mairie de Rochetaillée, Place du Château (en cas de météo défavorable) ou à la croix du Perthuis (en cas de météo favorable) pour une collation. Nous vous tiendrons informés. 

Solidarité , sport et bonne humeur seront au rendez-vous.

Venez nombreux !!

Un institut culinaire inauguré à Akamasoa

Ce lundi 3 Octobre a eu lieu en présence du Président malgache Andry Rajoelina , l’inauguration de l’institut d’excellence culinaire Guillaume Gomez ( ex-chef de cuisine de l’lysée) qui a choisi Akamasoa pour sa deuxième implantation à Madagascar. En collaboration avec la Fondation école de Félix , la formation sera assurée gratuitement pour les jeunes d’Akamasoa motivés par les métiers de la restauration et de la gastronomie . Cette formation aboutit à un diplôme reconnu par l’Etat.

La construction démarrée en pleine crise du Covid comporte 2 salles de classe et une cuisine équipée de matériels de cuisson et équipements modernes.

Elle a déjà accueilli la première promotion qui recevait hier son diplôme . La capacité de cet établissement permettra de former chaque année une vingtaine de jeunes cuisiniers . Une chance pour ces jeunes défavorisés.

Le 22 Octobre 2022 à Montbéliard l’ASCAP soutient Akamasoa

En Juin dernier l’ASCAP ( Association culturelle des Automobiles Peugeot ) de Montbéliard) avait gracieusement prêté son gymnase et organisé la logistique de la conférence de père Pedro. Ces jeunes sportifs ont été enthousiasmés par le charisme de ce dernier .

Fidèles à leur promesse d’alors, ils dédient cet automne une de leur rencontre de championnat de Handball au profit d’Akamasao et la recette lui sera intégralement reversée. . Toutes les écoles de la région sont invitées.

Au delà de ce beau geste de solidarité c’est aussi l’illustration du fait que sport et lutte contre la pauvreté font appel aux mêmes valeurs d’effort et de respect.

Venez nombreux !!

En direct d’Akamasoa….

Accueil à Ivato le 5 Juillet

De retour à Madagascar après sa longue tourné de six semaines en Europe , père Pedro a retrouvé les réalités de son combat quotidien.. Il nous le fait partager avec ces 3 messages vidéo .

Ils nous font mesurer en vraie grandeur , ce que sont ces difficultés quotidiennes récurrentes d’Akamasoa et nous rappelle la nécessité de continuer à l’aider .

Vidéo 1 : cliquez ici

Vidéo 2 : cliquez ici :

Vidéo 3 : cliquez ici :

Plus que jamais ” soutenons les ”

La Newsletter de Mai 2022

Edito : Madagascar est régulièrement victime des aléas climatiques. La sécheresse et la famine succèdent aux cyclones et la pauvreté ne recule pas de façon significative.

Père Pedro vient chercher de nouveaux soutiens.

Privé de tournée en Europe depuis 3 ans  pour cause de pandémie Père Pedro revient en France et en Belgique chercher de nouveaux moyens financiers pour faire face à ses besoins sans cesse croissants. Nourrir 15000 élèves par exemple !!! mais aussi accueillir chaque jour 50 à 80 personnes.

Il vient donc témoigner du combat quotidien qui est le sien depuis 33 ans et en même temps nous délivrer son message : « la pauvreté est inacceptable mais ce n’est pas une fatalité !! » 

Pour connaitre le programme de sa tournée : Télécharger en cliquant ici

Madagascar « essuie » son 5ème cyclone ……  en deux mois  !!

Il y a d’abord eu Ava qui est passé sur le Nord de l’île en Janvier engendrant des inondations en  particulier dans la capitale Tananarive.

Puis ce fut Batsirai qui a balayé d’Est en Ouest  début Février  le sud du pays faisant plus d’une centaine de morts et plus de 100 000 sinistrés.

Dumako a suivi , dévastant et inondant Fianarantsoa , la “porte” et la capitale du Sud . Le centre Akamasoa de Safata a été durement impacté.

C’est maintenant  Emnati qui vient de traverser ce mardi 23 Février le pays en suivant une trajectoire identique à  celle de Batsirai. Ce cyclone avec des vents violents ( plus de 180 km/h ) et des pluies dévastatrices a balayé 11 des 23 régions du pays. 

Ainsi  les villes de Mananjary et Manakara  sont sinistrées une 2ème fois en à peine 3 semaines. 

Spectacle de désolation. Toits envolés, routes coupées et maisons envahies par les inondations. Plusieurs centaines de milliers de sans-abri et des récoltes détruites pour ce pays pauvre qui n’en avait vraiment pas besoin.

Au-delà des pertes en vies humaines ( le plus souvent emportées par les eaux ou victimes de glissement de terrain )  il y a des dégâts considérables  et les infrastructures routières endommagées freinent l’arrivée des secours et de l’aide humanitaire.

Après la crise sanitaire qui a privé le pays de sa ressource principale du tourisme ce sont les catastrophes naturelles qui le « tuent ».

Restons solidaires.

 

Le cyclone Batsirai frappe Madagascar: l’appel du Père Pedro

le 6 Février 2022

 Les dégâts sont considérables. Les villes de Manakara et Mananjary (Côte  Est ) sont quasiment détruites.  Au total , probablement  près d’une centaine de morts et plus de 100000 sans abri.

La France a affrété un vol spécial pour acheminer une aide d’urgence de 20 tonnes de fret humanitaire et de matériel médical ainsi qu’une équipe de 60 pompiers.

Père Pedro appelle à la solidarité dans cette vidéo :

https://www.linfo.re/ocean-indien/madagascar/pere-pedro-nous-devons-porter-secours-a-ce-peuple-malgache-tellement-courageux?jwsource=cl

la cote Est est dévastée

Intempéries à Madagascar…..

…au moins 26 morts et plus de 47 000 sinistrés…

…. les pauvres d’Akamasoa accueillent les sinistrés

25 Janvier 2022

Depuis environ un mois Madagascar est sous le déluge. La saison des pluies est particulièrement active avec des records de précipitations. Beaucoup d‘infrastructures mal entretenues ont cédé et les trois rivières qui traversent Tananarive sont sorties de leur lits, inondant la capitale. Après avoir payé un lourd tribut a cette montée des eaux avec la mort de 3 jeunes écoliers ( voir l’article du 18 Janvier ) Akamasoa aujourd’hui accueille des sinistrés de la ville basse.

Père Pedro nous écrit : 

« Les familles sinistrées  que nous avons accueillies venant de villages alentours d’Akamasoa comptent 1 687 personnes que nous avons logées provisoirement dans 3 sites différents .Cette nuit les eaux ont beaucoup monté et les pauvres familles ont presque tout perdu. Le village d’Ampasika compte 240 familles accueillies au centre d’accueil.

Les hommes tentent de sauver les animaux qui sont leur seule richesse.

Les enfants viennent chercher un peu de riz à manger.

Les femmes d’Akamasoa font cuire de grandes marmites de riz  dans une cantine improvisée mais il y a la queue !!….

Nous allons les aider. »

Voilà la solidarité des plus pauvres à l’oeuvre .

Merci à tous ceux qui nous donne la possibilité d’être à leurs cotés dans ces pires moments.

Catastrophe à Akamasoa

18 Janvier 2022

« ..Merci  pour votre encouragement. Grâce à toute cette  générosité  des personnes sensibles  à la misère des autres  nous allons aider cette  famille en leur donnant une maison plus sure…. » 

C’est par ces mots que Père Pedro a répondu à notre témoignage de solidarité après la nouvelle catastrophe qui vient de se produire.

En effet, c’est actuellement  la saison des pluies à Madagascar. Après la sécheresse, ce que nous pouvions craindre s’est effectivement produit. Depuis deux semaines la région des hauts plateaux et particulièrement Tananarive reçoit des quantités de pluies de 50 %  supérieures à la normale pour cette saison. Les terrains gorgés d’eau et le délabrement des équipements d’évacuation de l’eau ont crée  une situation de crise. Tana est sous les eaux. Routes et  maisons inondées et beaucoup de glissements  de terrain.

 Près de 10000 personnes sans abris ont pris d’assaut les centres d’hébergement.

Lundi dernier, dans la nuit le déluge s’est à nouveau abattu sur la capitale et c’est un mur de soutènement qui a été emporté par un glissement de terrain ensevelissant une maison de la commune d’Ambohymangakely tout près d’Akamasoa .

Cette maison, comme beaucoup d’autres, construites avec des matériaux de récupération constituait un habitat précaire.

Trois jeunes frères de 10,  14 et 17 ans qui dormaient dans la même chambre et étaient scolarisés à Akamasoa  y ont trouvé la mort .

C’est toute la communauté d’Akamasoa qui est sous le choc et la solidarité s’organise.

Père Pedro a promis à cette famille durement éprouvée de l’aider et de la reloger dans une des maisons en dur du village d’Akamasoa.

Plus que jamais notre aide est précieuse et nécessaire. Merci à tous nos donateurs

Le quartier du Marais Masay de Tana inondé